Intervention point 3 – D : évaluation de la nouvelle organisation de gestion des collections

En janvier 2016 la Direction des bibliothèques a mis en place une nouvelle organisation de gestion des collections contre l’avis des OS ; aujourd’hui son évaluation nous est présentée.

Nous ne sommes pas en accord avec cette évaluation et le personnel n’est pas en accord avec cette évaluation.

Dans ce rapport vous énumérez les différents problèmes et dysfonctionnements que vous qualifiez de «  points à travailler » et proposez des solutions qui demandent du temps.

Exemple : La circulation des informations sur les collections est insuffisante au sein des équipes ? Vous demandez de « prendre le temps d’un partage court mais régulier » mais ne dites pas ou prendre ce temps alors que les agents font régulièrement 2 voire 3 choses à la fois et qu’il n’est pas rare qu’ils travaillent bénévolement chez eux en plus.

Lors de la journée du 23 mars 2017, il a été difficile voire impossible pour les agents d’exprimer leurs avis sur cette réorganisation compte tenu du temps extrêmement réduit qui leur a été laissé ; De plus, ils se rendaient bien compte que de toute façon tout était réglé d’avance. Vous concluez votre rapport en disant que » les grands principes de la nouvelle organisation de gestion des collections sont bien compris et qu’après un temps d’adaptation, ils sont considérés comme positifs ». Non, Madame La Directrice, vous devriez plutôt dire que les agents se sont résignés. Nombreux sont ceux qui disent avoir perdu du sens au travail. Nombreux aussi sont ceux qui ressentent des pressions insidieuses pour qu’ils intègrent des groupes de travail ou soient « volontaires » pour telle ou telle mission ou pour une animation le Dimanche.

Nos collègues B et C de la bibliothèque ont la sensation d’avoir perdu toute autonomie dans leur travail ils nous disent : »tout est cadré normé, plus de place pour les échanges informels et riches que nous pouvions parfois avoir par le passé, on a la sensation d’une chape de plomb et d’une immense solitude »

Nous vous l’avons exprimé a de multiples reprises mais nous vous le disons à nouveau : nombreux sont les agents des bibliothèques qui se sentent mal dans leurs postes. S’il n’était pas aussi difficile de changer de métiers et de filières, vous auriez certainement des agents qui partiraient pour d’autres postes.

En Décembre 2012 le personnel avait adressé à la Direction une lettre ouverte exprimant son malaise, aujourd’hui il pourrait vous en adresser une nouvelle reprenant de nombreux points de celle de 2012 et en ajouter d’autres.

VOTE : CONTRE

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *