Lettre des Services publics n° 1312

Jeudi 24 août 2017 – N°1312

J-19 Mobilisons-nous pour le 12 septembre !

LUTTES

Action des travailleurs sociaux protection de l’enfance

Le gouvernement prévoit une baisse drastique de la dépense publique de plus de 60 milliards d’euros, dont une amputation de 13 milliards d’euros des budgets sur les collectivités territoriales et une feuille de route du ministère de la Santé qui annonce une diminution de 15 milliards d’euros.

C’est dans ce contexte que de manière autoritaire et par ordonnances, qui plus est sans discussion réelle avec les organisations syndicales, que le gouvernement entend porter des attaques sans précédent contre le droit du travail, nos systèmes de sécurité et de protection sociales, les services publics et les finances publiques. C’est à nouveau les missions de services publics qui sont mises à mal ! La réponse aux besoins de la population n’est plus l’élément moteur des décisions politiques, qui sont de plus en plus axées sur la recherche de rentabilité et de réduction des coûts. Pour les salarié-e-s et les agents, les restrictions budgétaires entraînent suppressions de postes, gels des salaires, précarisation des personnels, fusions, mutualisations, fermetures d’établissements…

À l’appel de la CGT et d’autres organisations syndicales, les professionnels des services sociaux et médico-sociaux de la Fonction Publique Territoriale, de la Fonction Publique Hospitalière, de la Fonction Publique de l’État et du secteur privé associatif se mobilisent pour la défense de la Protection de l’Enfance.

Préavis des 12 et 21 septembre en lien

4 pages CGT Fonction publique | Le 12 septembre 2017 par la grève et dans les manifestations, ensemble, mobilisons-nous pour le progrès social, les garanties collectives, la Fonction publique

Lire sur notre site internet

REVENDICATIFS

Contrats aidés 

Lien vers le communiqué fédéral

Plusieurs syndicats en territoire mènent des actions envers les élus pour les interpeler et exiger la pérennisation de ces contrats aidés. Vous trouverez en pièces jointes quelques exemples.

Pièces jointes : 12

DISCRIMINATION SYNDICALE

Hayange, le combat continue

Suite à la diffamation du maire à l’égard du secrétaire général du syndicat CGT de la ville d’Hayange exprimé sur un tract distribué à l’ensemble du personnel et mis sur un réseau social le 18 septembre 2015, le syndicat a décidé de porter l’affaire en justice.
Dans son jugement prononcé le 17 août 2016, le tribunal correctionnel de Thionville a donné raison à la CGT. Ce jugement a été confirmé par la cour d’appel de Metz le 1er décembre 2016.
Toutefois, le Maire de Hayange a fait un pourvoi en cassation. Le syndicat est maintenant en attente du jugement.
Par ailleurs, un autre camarade a reçu au mois d’avril,  une sanction disciplinaire (1 jour de mise à pied)  pour des faits contestables et en représailles à une journée de grève  au mois de mars.
C’est pourquoi à Hayange, l’ activité syndicale reste constante malgré la pression et les intimidations exercées sur les collègues !

Face à de telles attitudes et face à l’extrême droite,  la CGT ne cessera jamais le combat !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *