Hommage à notre Camarade et Amie Rozenn lu par Gilbert PROVOST – Ancien secrétaire général de l’UGICT-CGT Rennes

Hommage à notre Camarade et Amie Rozenn lu par Gilbert PROVOST – Ancien secrétaire général de l’UGICT-CGT Rennes

Vers la version PDF : ici

HOMMAGE A ROZENN – 22 JUILLET 2020

 

Toute sa carrière, Rozenn a su concilier ses responsabilités de cadre puis  de cadre supérieur avec la défense des intérêts de ses collègues. Militante au sein du syndicat des cadres CGT plus précisément membre de l’UGICT-CGT selon notre jargon, elle en fut par deux fois la Secrétaire mais aussi une déléguée en Commission Administrative Paritaire.

C’est dans cette instance quelle démontra toute ses qualités d’écoute et de négociatrice sur des dossiers collectifs ou individuels. Elle était respectée par ses pairs mais aussi par l’Administration et les élus qui encore aujourd’hui lors de rencontres informelles me parlent de la ténacité de Rozenn pour obtenir satisfaction. Elle savait que ses qualités professionnelles irréprochables étaient un atout de taille pour soutenir des collègues en difficulté ou défendre des promotions légitimes.

Ses connaissances juridiques notamment furent précieuses pour préparer des mémoires au Tribunal Administratif et notre ami Gérard Gorré secrétaire du Syndicat CGT Employés et ouvriers fit appel bien souvent à ses services.

La qualité de ses diverses interventions, le respect des institutions lui permettaient de se battre pour ses convictions avec beaucoup de talents et une ferveur que les interlocuteurs reconnaissaient.

Elle savait obtenir gain de cause par le dialogue mais sans compromis qui irait à l’encontre des valeurs de son engagement.

Je ne vais pas vous citer toutes les interventions et débats auxquels Rozenn montra tous ses talents et sa force de proposition mais je ne peux évoquer son parcours syndical sans évoquer la gréve du mois de Décembre 1999 qui je crois restera dans les mémoires du dialogue social à la Mairie de Rennes.

Au delà de la revendication majeure d’une prime pour une partie du personnel, ce fut un moment intersyndical d’une ampleur sans précédent pour les filières concernées. Rozenn en plus de ses conseils judicieux élabora un cahier de chansons en adaptant les paroles à la situation que nous connaissions, ce fut pour nous une facette que nous ne lui connaissions pas. Cela a contribué grandement au moral des grévistes et plusieurs centaines de collègues entonnèrent ses chants lors des assemblées générales dans le grand salon de l’Hôtel de ville.

Ce mouvement fut aussi un grand moment pour montrer la disparité des primes entre filière à majorité masculine et celles en majorité féminine sans pour autant rechercher un clivage bien au contraire, Rozenn participa activement à la défense de cette cause juste ce qui n’étonnera  personne tant son combat pour l’égalité hommes/femmes était un leitmotiv dans ses différentes actions.

Rozenn restera pour toujours dans nos pensées et nous adressons à ses enfants et petits enfants nos sincères condoléances et toute notre amitié.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *