Rennes – Tous ensemble contre le Vol de congés – Jeudi 20 Mai à 12 H. Place de la Mairie, à venir soutenir vos agents.

Rennes – Tous ensemble contre le Vol de congés

Jeudi 20 Mai à 12 H. Place de la Mairie, à venir soutenir vos agents.

RENNES, LA HONTE ! Savez-vous comment nos élus traitent les agents en première ligne face au COVID ?

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle des fonctionnaires territoriaux, indispensables au bon fonctionnement de tous les services essentiels à la population (Ehpad, crèches, voirie, bibliothèques, services d’aide à domicile, etc.)

Plus de 200 métiers à votre service, déjà mal rémunérés.

Et maintenant, à Rennes, les élus (PS, EELV, PC), au nom de la loi de 2019 dite de transformation de la Fonction Publique, afin d’économiser des dizaines de postes, ont décidé de priver TOUS leurs agents territoriaux de 3,5 jours de congés par an, et de tous les repos compensateurs liés au travail du samedi et du dimanche.

  • 900 agents sont concernés par le travail du samedi et plus de 700 par celui du dimanche.
  • Les agents des EHPAD et des différents services d’aide à domicile, applaudis pendant la pandémie du COVID 19 seront les grands perdants de ces attaques. La seule compensation financière ne permettra plus aux agents de bénéficier de temps de repos, indispensable pour rester en bonne santé.
  • Les agents des Directions de la Culture et des Sports, redéployés dans les EHPAD et le Centre de Vaccination, ou toujours au contact avec les usagers pour permettre la continuité du Service Public, vont également perdre de nombreux jours.

Voilà le remerciement aux agents œuvrant aux services à la population pendant la crise sanitaire.

C’est une régression sociale sans précédent !

S’ajoutant à des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader, à des salaires gelés, ces annonces suscitent colère et indignation. Des mobilisations s’organisent un peu partout en France : à Nantes, Lorient, Reims etc…

Dans d’autres villes, des élus comprennent et donnent raison à leurs agents en refusant d’appliquer cette mesure au nom de la libre administration des Collectivités.

Dos au mur, sans dialogue social possible, les agents n’ont d’autre choix que de se mettre en grève dans différents services, malheureusement aux dépens des usagers.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *