Résultats de l’enquête Motivations et Attentes des adhérents de l’AITF

Cher collègue,

Vous trouverez ci-joint la synthèse des résultats de l’enquête Motivations & Attentes menée fin janvier-début février 2017 par l’association E.territorial, à destination de l’ensemble des adhérents de l’AITF.

Pour mémoire, les objectifs de cette enquête étaient :
1) d’aider l’AITF à mieux définir les grands objectifs de l’association pour la nouvelle mandature 2017-2018 ;
2) d’instaurer un dialogue direct avec les adhérents (recueil des e-mails et réponses programmées aux participants) pour être au plus près et en cohérence avec leurs attentes ;
3) de permettre de sensibiliser les adhérents sur les services et les actions déjà menées par l’AITF (vidéos de présentation-RNIT) mais aussi valoriser le rôle.

Nous tenons à remercier les 956 adhérents (soit plus de 20% de nos effectifs) qui ont pris le temps de répondre avec de nombreux commentaires importants pour l’avenir de l’association. E.territorial nous propose ici la synthèse des résultats.

Trois tendances se dégagent des réponses :
1) Ce qui est jugé « Très Important » à près de 75% des adhérents ou « Important à très important » (cumulés) pour 98% des participants à l’enquête :
– la promotion de la profession ;
– la protection des adhérents.

Il s’agit donc d’une attente forte des adhérents, d’autant qu’ils sont 54,9% à considérer que ces domaines sont à développer en première priorité par l’AITF. Le contexte politique actuel y est peut-être pour quelque chose, mais cette attente forte des adhérents pose éventuellement la question des missions essentielles et de la nature de l’AITF. Selon cette perception des choses, émanant des adhérents, la fonction de l’AITF n’est-elle pas très proche de celle d’un syndicat ? à l’instar du syndicat des DG.

2) Ce qui est jugé plus « Important » que « Très important », mais jugé « important à très important » à près de 90% :
– l’information sur l’actualité et l’innovation (89,7%) ;
– des réponses rapides au quotidien (90,8%).

Pour autant, l’information n’est pas un aspect à développer en toute priorité (10,6% le pensent) contrairement peut-être aux réponses rapides au quotidien qui semblent plus prioritaires (pour 13,4%).

3) Ce qui est jugé « moins important » (peu ou pas) pour près de 20% des sondés :
– l’accompagnement des projets ;
– la création d’expertise.

Une autre lecture consisterait à dire que ces domaines sont tout de même jugés « importants à très importants » à près de 80% (respectivement 78,6% et 81,9%), ce qui est d’autant plus vrai que près de 14% pensent que la création d’expertise doit être favorisée et développée en première priorité. Seulement 7,2% le pensent en ce qui concerne l’accompagnement des projets.

En conclusion, cette enquête montre qu’il est nécessaire d’améliorer en priorité :

I – la promotion de la profession et la protection des adhérents (à 33,8% et 21,1% respectivement)

II – les réponses rapides au quotidien et la création d’expertise (pour 27,3% des sondés : respectivement 13,4% et 13,9%). Le rôle joué par les sections régionales et les groupes de travail constitue donc une attente forte, ce qui se confirme dans les commentaires.

III – l’information et l’accompagnement des projets semblent des services moins prioritaires à développer, même s’il semble important de les améliorer dans l’avenir.

Un compte-rendu des commentaires et suggestions des adhérents est en cours. Ils feront l’objet d’une réponse individualisée répondant à l’objectif d’instaurer un dialogue direct avec l’ensemble de nos adhérents.

Patrick BERGER
Président de l’AITF

Pièce jointe

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *