La Lettre des Services publics n° 295

 

 

 

 

9 mai   J-30

Mardi 09 avril 2019 – N°295  

actions revendicatives

Pétition « Pas de bébé à la consigne » I Parents, professionnel.le.s, citoyen.ne.s, ensemble pour un printemps des modes d’accueil

Une réforme des modes d’accueil est annoncée par le gouvernement pour l’été 2019 alors que les conditions d’accueil n’ont cessé de se dégrader depuis dix ans (surbooking, taux d’encadrement fréquemment non respectés, turn-over important dans les équipes, insuffisance de la formation continue, etc.), difficultés puissamment exprimées par les professionnel.le.s et les parents à l’occasion de la mobilisation du 28 mars 2019.

A lire sur notre site

10 mai 2019 Journée nationale de commémoration des abolitions de l’esclavage I Collectif Outremer (DOM) CGT-ASPS Paris

A lire sur notre site

Note aux organisations. Premier questionnaire inédit sur le phénomène des discriminations syndicales en France – baromètre Défenseur des Droit OIT

Force est de constater que les chiffres de la discrimination demeurent toujours très élevés.
En revanche, on constate qu’aucune donnée sur les discriminations syndicales n’est communiquée. La répression et la discrimination syndicale sont complétement minimisées et étouffées (à ce jour, aucun chiffre n’existe sur la question). C’est pourquoi, le Défenseur des Droits et l’OIT veulent mesurer, pour la toute première fois, dans un baromètre d’une ampleur inédite, le phénomène des discriminations syndicales. Il est demandé à toutes les organisations et syndicats qui ont la connaissance des dossiers de discriminations de bien vouloir, avec les militants concernés de remplir les questionnaires en ligne et de nous les transmettre.

A lire sur notre site

Appel à la grève I Syndicat CGT des territoriaux de Saint-Martin-de-Crau

Pour le dégel de nos deux primes de fin d’année, pour le maintien et l’augmentation de nos tickets restaurant : Tous en grève le 12 avril, 10h30 parvis de la mairie.

A lire sur notre site

Syndicat CGT des personnels du Conseil départemental de l’Ardèche : « Le président se paye la CGT ? »

Voilà maintenant plusieurs mois que la CGT est empêchée dans son fonctionnement. Après quatre ans de fonctionnement sans problème et au lendemain des élections professionnelles, le Président s’est subitement aperçu que le poste de responsable entretien et exploitation des routes (REER) était devenu incompatible avec le poste de secrétaire du syndicat CGT.

A lire sur notre site

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *