Déploiement à l’Ehpad Gaëtan HERVE de Rennes (35) – épisode 2

Vers la version PDF : ici

Mon renfort en EHPAD:

Christine DELACROIX, Adjointe du patrimoine au secteur jeunesse dans une bibliothèque rennaise,

je suis mobilisée à l’EHPAD Gaëtan Hervé depuis le mardi 28 avril car les visites sont à nouveau autorisées mais sous certaines conditions.

Les familles  prennent rendez-vous sur des créneaux bien précis et les visites se font dans une pièce où un parloir a été aménagé.

Mon rôle consiste à aller chercher les résidents dans leurs chambres et à les accompagner dans cette salle.

Normalement le résident reste seul avec sa famille mais la présence d’un plexiglas et les masques ne leur permettent pas toujours de s’entendre et donc de se comprendre. Dans ce sas je reste et je transmets les conversations. Parfois il arrive même que j’intervienne auprès du résident qui décroche trop affaibli par son âge et/ou sa pathologie. Les professionnels m’informent de la capacité des résidents à converser avec leur visiteur ou non.

Pendant ce temps, je vais à la rencontre des autres personnes qui doivent recevoir une visite ou bien je vais discuter avec des résidents qui sont pour la majorité très content de me voir. Nous échangeons autour de leur famille, du métier qu’ils ont exercé, de ce qu’il aime faire…

Les résidents sont épuisés par ce confinement. Auparavant, ils étaient libres de se déplacer dans tout l’établissement et les visiteurs entraient et sortaient comme ils le souhaitaient. Le hall était apparemment un lieu de vie.

La moyenne d’âge étant très élevée, les règles de confinement, les gestes barrières, le parloir toutes ces conditions sont souvent mal comprises par les résidents. J’essaie au mieux de les réconforter et de leur faciliter la rencontre.

J’ai été particulièrement bien accueillie dans l’établissement par l’ensemble des professionnel(les)s qui répondent à toutes mes questions pour m’aider dans ma tâche.

Cet épisode dans ma vie professionnelle restera très important et c’est dans ce renfort en ces temps difficiles que les mots « service public » prennent tout leur sens.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.