Info’Touit-CGT numéro 8 – Rennes, Ville et Métropole (35)

Info’Touit-CGT numéro 8 – Rennes, Ville et Métropole (35)

Vers la version PDF : ici

#rennesmetropolevilleccas

# agents vulnérables

Jusqu’au 29 août 2020, les collectivités octroyaient, aux agents présentant une des 11 pathologies à risque, et dont le travail n’était pas compatible avec le télétravail, des ASA Santé Fragile leur permettant de rester chez eux.

Le 29 août 2020, le gouvernement, dans sa logique du retour massif à l’emploi pour la relance de la machine économique du pays, restreint à 4 le nombre de ces pathologies.

Nos administrations ont eu une interprétation de ce décret que nous avons combattue. En effet, elles communiquent sur leur volonté de garantir la santé de leurs agents : nous demandons donc des actes à la hauteur de leurs annonces. Retrouvez ci-jointes les 3 infographies et leurs évolutions grâce à nos interpellations.

Nous ne désespérons pas de voir publier une dernière infographie rétablissant les 11 pathologies initialement retenues.

#loi de transformation de la fonction publique

La loi « fonction publique » du 6 août 2019 a créé le comité social territorial (CST) qui sera mis en place après le renouvellement général des instances de 2022. Ce CST regroupe les instances suivantes : le comité technique (CT) et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Instances au sein desquelles les organisations syndicales s’adressent directement à l’employeur. Demain, dans cette instance devenue unique, siégerons donc moins de représentants syndicaux. Ils seront amenés à débattre sur tous les sujets pouvant affecter la carrière et la qualité de vie au travail des agents. Ces bouleversements sont aussi une façon de détricoter les statuts de la fonction publique. La CGT défend depuis des années ces Statuts que d’autres organisations syndicales voudraient voir disparaitre, au profit d’un Code du Travail commun au Privé et au Public : cela entrainerait un nivellement par le bas. Tout cela avant la transformation des CAP (missions Administratives Paritaires) qui ne géreront que les dossiers « sanction » de la carrière des agents….

 

#construction du nouvel agenda social 2021-2023

L‘élue en charge du personnel nous a sollicité en vue du futur agenda social 2021-2023. Nous lui avons soumis, sous forme de liste, les sujets que nous voudrions voir développe. Parallélement, nous souhaitons en tirer un cahier revendicatif local que nous lui ferons parvenir, ainsi qu’à l’ensemble des agents de nos collectivités autour des thèmes suivants :

RECONNAISSANCE : […] – SOCIAL : […] – SANTÉ : […] – CONDITIONS DE TRAVAIL : […] – POUVOIR D’ACHAT : […] – LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET L’ENJEU DES SERVICES PUBLICS : […]

Retrouvez leurs déclinaisons dans le courrier complet via le lien suivant :

#télétravail :

Il doit être basé sur : le volontariat, la réversibilité à tout moment, sur l’existence d’un accord collectif, la prise en charge de tous les équipements et de tous les frais nécessaires à l’activité professionnelle (ordinateur, connexion internet, siège ergonomique, bureau), la préservation du collectif en ne dépassant pas le mi-temps en télétravail, le droit au télétravail pour les agents à temps partiel, la demande de traçabilité des demandes et notamment en cas de refus, le droit à une formation spécifique à la prise de poste des cadres, le respect de la vie privée au travail en interdisant toute pratique intrusive sur le contrôle de l’activité du télétravailleur, le droit à la déconnexion en respectant temps de travail et vie privée, la définition de plages de disponibilités et d’indisponibilités pendant le temps de travail, notamment pour les parents, les salariés aidants familiaux, ou pour ceux ayant un engagement politique, syndical ou associatif, des négociations obligatoires sur les risques psycho-sociaux encourus par les agents, les incidences en matière de politique immobilière, d’aménagement des espaces de travail, et de transport prenant en compte l’impact  écologique……

#temps de travail :

Jusqu’à aujourd’hui, existaient des régimes de travail favorables aux agents, inférieurs aux 1607 heures. La loi de transformation de la fonction publique met fin à ces régimes dérogatoires soit au plus tard en mars 2021, et impose un « plancher-plafond » de 1607 H de façon contestable et incohérente.

Face à la suppression de ces régimes dérogatoires à la durée légale du travail, la CGT et son UGICT revendiquent :

– le maintien des régimes dérogatoires aux 1607 H mis en place, pour répondre aux nécessités de service public.

– la prise en compte de tous les temps travaillés : les déplacements inter-sites, le temps d’habillage et déshabillage, …

– le respect des diverses amplitudes quotidiennes (travail, pause, repos, …),

– un véritable bilan de la mise en place des 35H dans la fonction publique,

– la mise en place des 32 heures hebdomadaires sans perte de salaire et création d’emplois statutaires équivalents.

 #CHSCT à votre écoute :

Contact : 06 87 38 16 55 – Fabienne Le Moal et Ludovic Bourgeault

Aujourd’hui, il faut attendre un délai d’un an pour avoir la réponse aux dossiers que nous avons lancés ! Il n’y a pas assez  d’experts!

Problèmes soulevés lors de récentes visites : école Camille Claudel pour des difficultés liées au protocole sanitaire pour les repas en classe; école Jean Moulin suite à des problèmes de travaux : infiltration, moisissures, matériel… ;

Police Municipale palais Saint Georges : demande d’installation d’un distributeur de gel hydro-alcoolique.

#national

#rupture conventionnelle, miroir aux alouettes

La loi de transformation de la fonction publique prévoit l’expérimentation de la rupture conventionnelle individuelle, non seulement pour les contractuels mais aussi pour les fonctionnaires. Dans nos collectivités rennaises, les conditions d’attribution seront probablement arrêtées en 2021. La procédure, engagée à l’initiative du fonctionnaire ou de l’administration, suivra une phase de négociation, où l’agent devra être accompagné par un conseiller syndical. Analyse de l’UGICT : outil RH pour réduire le nombre d’agents territoriaux, pas une solution aux problèmes de l’agent, une indemnité décevante…)

#piscine admissibilité :

Le 25 septembre 2020, le CDG 35 a décidé d’annuler le concours ETAPS. L’UGICT-CGT35 et le SNPMNS ont contesté cette décision et demandé un report plutôt qu’une annulation : sans résultat. Nous invitons donc tous les agents admissibles, seuls à pouvoir le faire, à engager un recours au Tribunal Administratif en prenant contact avec nous via le mail suivant :  ugict-cgt@rennesmetropole.fr pour que nous puissions vous donner la démarche à suivre.

# jeudi 15 octobre 2020 : journée en soutien aux intervenants dans la santé et le soin.

La fédération CGT des Services publics dénonce plus que jamais la situation d’urgence que vivent au quotidien les professionnels de santé travaillant au sein de la fonction publique territoriale. Notamment dans les EHPAD et services d’aide et d’accompagnement à domicile pour les personnes âgées. Situation de sous-effectif chronique, fatigue extrême face à un niveau de charge de travail qui ne cesse d’augmenter pour répondre aux besoins des résidents, et des personnes âgées à domicile, souffrance au travail devant des tâches à réaliser de plus en plus éloignées des métiers originels ; mal-être général face au niveau des rémunérations…

Nos revendications :

  • un recrutement massif et immédiat de personnels qualifiés en nombre suffisant pour assurer la sécurité et le bien-être des résidents
  • des conditions de travail dignes dont une meilleure reconnaissance de la pénibilité
  • des moyens de protection ainsi que du matériel et les outils nécessaires pour exercer en toute sécurité
  • une reconnaissance sans condition en maladie professionnelle de tous les personnels de santé atteints par la Covid19 et l’abrogation du jour de carence
  • La mise en place d’un financement pérenne et solidaire pour la prise en charge de la perte d’autonomie dans le cadre de la branche maladie de la Sécurité sociale.

Rassemblement à Rennes à 11h30 Esplanade Charles de Gaulle

 

 

@kristinelesur : «Nous vivons une époque « orwelienne » où le drame sanitaire n’est que le résultat de décennies de démantèlement du service public de santé…et plus largement des politiques soumises aux dogmes libéraux.»

 

 

 

@philippechavroche : « La période que nous venons de traverser a montré la nécessité absolue de tous nos service publics. Pourtant, certains syndicats continuent d’accompagner la mise en place de la loi de transformation de la fonction publique qui va mettre par terre nos statuts et l’ensemble des règles qui régissent nos emplois. La CGT continue de dire qu’elle n’en veut pas. »

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *