L’intersyndicale CGT – FO – SUD et UGICT-CGT souhaite répondre à l’article « Territoriaux : vers de nouvelles négociations? » paru dans le journal Ouest France du 21 juin 2017.

Suite à l’article paru dans Ouest France le 21 juin 2017 Ouest-France – 21-06-2017, l’intersyndicale a souhaité répondre à travers la proposition ci-après qui s’est transformée en l’article suivant Ouest-France – 27-06-2017.

Loin de nous l’idée que la Presse est partisane tout comme l’administration…..

Article envoyé par mail à Ouest-France :

« L’employeur » évoqué, la Ville de Rennes, son CCAS et Rennes Métropole n’ont pas du tout joué le jeu, comme peut l’estimer la secrétaire générale de la CFDT ne donnant que des informations parcellaires, et influencer les négociations et l’adhésion de partenaires sociaux partisans. En effet, la réforme PPCR , à travers la mise en oeuvre d’une durée unique d’avancement, très proche de l’ancienne durée maximum, rallonge considérablement les carrières .il manque au minimum, le million d’euros, nécessaire en 2017 pour l’application des critères nationaux (le paradoxe : voté nationalement par le couple CFDT-UNSA, mais pas pour les collectivités Rennaises).

En tout état de cause, l’intersyndicale remercie M Hubert Chardonnet d’annoncer une réflexion sur l’utilisation des 490 00 € (et non de 1,3 million d’Euros demandé par l’intersyndicale CGT UGICT FO SUD) pour de nouvelles mesures bénéficiant aux catégories. L’intersyndicale reste en attente des propositions de l’élu pour des rencontres afin d’échanger sur cette question. De plus, à la demande des agents des catégories B et A, aujourd’hui oubliés, nous en profiterions pour lancer les questions d’avancement les concernant ainsi que les bases de négociations sur la mise en oeuvre du nouveau Régime indemnitaire (RIFSEEP) pour toutes les catégories d’emplois.

Sur 5000 agents (toutes catégories confondues), 800 ont répondu favorablement à l’association CFDT UNSA, Nous pouvons opposer aussi notre pétition, avec 1200 signatures contre le projet de la Ville.(sur les seules catégories C concernées) ,sans être aujourd’hui entendus par l’administration.

L’intersyndicale estime réfléchir à l’intérêt de l’ensemble des agents de nos collectivités qui n’est pas
forcément en adéquation avec les priorités politiques de Mme la Maire et de M le Président.

Les Syndicats UGICT-CGT , CGT , FO et SUD

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *